Test

Test de Final Fantasy XIII-2 sur PS3/360

2012, l'année Free

Test de Final Fantasy XIII-2 sur PS3/360

Final Fantasy XIII aura marqué les esprits. Après cinq années de développement dont trois de teasing, le nouveau RPG phare de Square Enix, initialement prévu uniquement sur Playstation 3, est sorti en 2010 sur consoles HD en s’attirant les foudres de la masse. Cependant, le treizième opus du jeu de rôle nippon le plus connu de la planète était un très bon titre. Excellent gameplay, graphiquement impeccable et durée de vie colossale, de bien belles qualifications qui n’effaceront malheureusement pas des mémoires des puristes sa linéarité, véritable vomitif pour le genre. À l’instar de Final Fantasy X-2, XIII s’offre une suite pour profiter de l’univers exceptionnel de cet opus avec l’ambition d’offrir aux joueurs ce qu'ils ont demandé : la liberté. Voyons ensemble si cette nouvelle direction sied aux mondes de Cocoon et Grand Pulse, en prenant bien en compte le fait que ce test dévoilera bien évidemment l’intrigue de Final Fantasy XIII puisque cet épisode se déroule juste après. Vous voilà prévenus.

source - 308518 source - 323819 source - 324541

Cocoooooooooon

L’humanité est sauvée. Grâce aux efforts des héros, Cocoon fut cristallisée dans le ciel pendant sa chute sur Gran Pulse. Mais comme toute action héroïque engendre des sacrifices, Fang & Vanille sont piégées dans le cristal et Lightning a disparu, considérée comme décédée par ses amis… mais pas par sa jeune sœur. Serah rêve chaque nuit d’elle en tenue de guerrière dans le royaume divin de Valhalla, combattant les démons afin d’empêcher la destruction du pilier qui retient Cocoon dans le ciel. Sur Gran Pulse, nouvelle terre de l’humanité, un jeune homme du nom de Noël apparaît près de Serah pour lui annoncer que Lightning est bien vivante, plusieurs siècles dans le futur, et qu'elle souhaite empêcher la fin du monde.

L’histoire de Final Fantasy XIII-2 est extrêmement intéressante. L’univers étant déjà posé avec le treizième opus, Square Enix a pu en toute tranquillité se concentrer sur la trame pour la rendre aussi nerveuse que cérébrale. Au-delà du postulat apocalyptique, le développeur à en effet posé son ambition de liberté dans la structure narrative. Noël et Serah, les deux uniques personnages humains jouables du jeu, devront en effet traverser des portails temporels afin de visiter différents lieux et époques parfois parallèles. Brisant magistralement toute linéarité narrative, cette idée permet de découvrir des lieux inconnus et connus de Final Fantasy XIII avec de nombreuses disparités. La trame est divisée en chemins que vous serez libres d’arpenter comme bon vous semble, offrant un sentiment de progression libre assez grisant. Vous devrez pour cela réussir des moments clefs de l'histoire et emprunter des portails, accessibles via des fragments d'artefacts obtenus de différentes manières. Faites cependant attention où vous mettez les pieds, les chemins annexes étant généralement bien plus retords, vous devrez augmenter votre niveau pour avoir de plus grandes chances de survie.

S’écoulant sur plusieurs siècles à partir de l’année zéro après Cocoon, vous pouvez vous rassurer sur la probabilité d’une redondance de lieux par rapport à l’opus précédent. Vous aurez l’occasion de refouler une Steppe d’Archylte modifiée et d’autres lieux bien connus, mais les nouveaux lieux sont bien plus nombreux et intéressants. Encore une fois la liberté est de mise, et vous pouvez faire une large croix sur la linéarité. L’architecture des zones de XIII-2 est plus semblable à des labyrinthes, comprenant de multiples embranchements, culs-de sac et passages dérobés. Pouvoir collecter des cartes de nouveaux lieu ou parcourir très tôt chaque endroit à dos de Chocobos ne sera pas de trop, car l’agencement tentaculaire peut parfois vite vous faire tourner la tête. Ceci n’est pas une critique, bien au contraire puisque cela offre au monde de la saga Fabula Nova Crystalis plus de corps qu’une succession de couloirs. Vous allez aimer vous perdre dans Final Fantasy XIII-2.

Notons aussi une autre forme de liberté : celle du point de vue. Comme dans Final Fantasy XIII, vous pourrez changer de leader à tout moment afin de choisir le personnage jouable. Ici, ce procédé est bien plus que visuel car il vous permettra d’engager la conversation avec la myriade de PNJ que contient le jeu sous l’égide de Noël ou Serah, chacun ayant sa manière d'interagir avec l’interlocuteur. Mieux, des choix multiples vous seront très souvent proposés. Que ce soit pour des dialogues ou des actions, ils pourront vous permettre d’obtenir des informations différentes ou de mettre la main sur des items. L’histoire ne se contente ainsi pas seulement d’offrir de la liberté dans votre progression, mais vous permet aussi de vous emparer des caractères afin d’accroître l’immersion. Car si certains choix influenceront le déroulement de l'aventure, la majorité vous permettront surtout d'apprécier l'univers et les personnages sous un autre prisme.

Le jeu disposant de plusieurs fins, il vous faudra rejouer des morceaux d’histoire afin de finir Final Fantasy XIII-2 totalement. Mais sachez que la trame principale est diablement simple et courte, pouvant être expédiée en 25 heures de jeu, soit le tiers de l’opus précédent. Ne criez cependant pas au scandale, car cette trame condensée en est finalement meilleure. Mieux, s’écarter des clous révèle le noyau dur du jeu et nous pouvons estimer quatre fois plus de contenu annexe là où XIII demeurait relativement pauvre sur ce point.

 

source - 339610 source - 324537 source - 336528

On prend les mêmes...

Les bases du Gameplay sont les mêmes que dans Final Fantasy XIII. Par l’intermédiaire de rôles de type soigneur, combattant ou encore magicien, vous créerez au préalable des stratégies d’équipes que vous pourrez adopter en cours de combat. L’intérêt est de bien doser vos attaques, physiques et magiques, afin de faire grimper une jauge de choc, élément clef pour augmenter les dégâts et vaincre l'ennemi en toute tranquillité. Si vus d’ici les affrontements n’ont pas l’air d’avoir évolué, c’est en réalité parce que la partie gestion est le véritable nerf de XIII-2. Ici, et hormis de rares ocasions, vous ne dirigerez que deux personnages humains, Noël & Serah, accompagnés par un monstre de soutien. Ce monstre intervient en tant que personnage doté d’un unique rôle (soigneur, attaquant, ravageur, défenseur, tacticien ou saboteur) et ne peut être contrôlé. Il agit cependant selon son niveau et se révèlera rapidement inestimable. Chacune des créatures disponibles peut évoluer en dévorant des items. Leurs points de vie, puissances d’attaque et magies ainsi que les compétences utilisées au combat se développeront, faisant de votre troisième larron un animal de compagnie dont vous aimerez prendre soin. Il vous faudra parcourir les lieux et époques et combattre en masse afin de récupérer les plus puissants parmi les 150 qui jonchent le jeu, quête tirant agréablement vers l'esprit Pokemon.

En parlant des monstres, sachez qu’ils ne sont plus en permanence visibles sur la carte ni placés à des points précis. Le monde de XIII-2 étant sujet à des paradoxes temporels, des monstres d’autres époques se téléporteront près de vous de manière aléatoire. Vous pourrez engager le combat, avec un bonus si vous attaquez l’ennemi avant qu’il ne vous touche, ou fuir comme un lâche hors de la zone du paradoxe, pour peu que l’ennemi ne vous prenne pas en chasse. Vous disposez en effet d’un temps pour vous échapper, le combat étant lancé automatiquement si vous n’arrivez pas à vous enfuir. Pire, dans ce dernier cas de figure la fonction « recommencer », permettant de revenir sur le lieu de votre défaite sans perdre vos acquis, vous sera enlevée pour vous laisser dans la crainte du Game Over. Une bonne idée qui fait toujours son effet sur le couard qui se cache en chacun de nous.
Comme tout bon Final Fantasy, vous devrez toujours utiliser des jauges d'ATB, temps d'attente de votre personnage, pour utiliser des compétences d'attaque ou de soutien. Joueurs, familiers et ennemis agissent selon cette règle avec des pré-requis différents, pouvant booster, réparer et endommager leurs caractéristiques et leurs points de santé avec des items et sorts magiques divers. Après chaque affrontements, tout revient à la normale.

Il n’y a pas de grand changement au niveau de votre évolution, il vous est toujours demandé de compléter un crystarium, carte évolutive dans laquelle vous progresserez en échange d’expérience. Là ou le crystarium de XIII-2 diffère de son aîné, c’est qu’il n’en existe qu’un seul contre un par rôle dans Final Fantasy XIII. Ici, vous devrez choisir un rôle lors de la dépense de votre expérience. Les paliers d'évolution vous offriront des compétences liées au dit rôle, mais également des caractéristiques indépendantes pour votre personnage. Par exemple, un soigneur de faible niveau ne sera pas faible si il est loin dans son crystarium, alors que nous étions totalement dépendant de la puissance de notre rôle dans le précédent opus. Une modification simple mais agréable qui pousse à utiliser des stratégies diverses sans s’encombrer des problèmes d’évolutions parallèles. Vous pourrez tout miser sur un rôle ou vous diversifier, avec la possibilité de tenter un nouveau rôle sans craindre l'échec face aux ennemis puissants.

La gestion de vos items et de votre équipement est dans la grande tradition des Final Fantasy. Par l’intermédiaire d’une vendeuse intemporelle survoltée déguisée en Chocobo, vous pourrez acheter et vendre tout ce dont vous aurez besoin pour renforcer votre équipe et faire évoluer vos monstres. L’achat d’armes et d’accessoires est cependant soumis à la condition que vous trouviez les éléments nécessaires à leur fabrication. Croyez bien qu’avec les centaines de coffres disséminés dans le décor, ce ne sera pas une mince affaire.

source - 336549 source - 339608 source - 339609

Tous les chemins mènent à Cocoon

Si nous avons vu que l’univers de Final Fantasy XIII-2 était plus vivant, il est aussi plus dense grâce à un contenu annexe foisonnant. Grâce à Mog, compagnon métamorphe de Serah, vous pourrez créer une zone de paradoxe qui permettra de faire apparaître des PNJ supplémentaires ou de dévoiler des coffres. Mieux, vous pourrez le lancer dans le décor afin d’ouvrir ceux de passages inaccessibles, permettant d’aller au-delà des dédales qui vous attendent.
Chaque endroit vous donnera aussi l’occasion de discuter avec la populace et d’accepter des missions secondaires. Très variées, elles pourront vous proposer d’éliminer un monstre précis, de rencontrer un autre personnage, obtenir des items ou des choses un peu plus loufoques, certaines allant même jusqu'à vous demander de traverser les époques et lieux afin d’être accomplies. La réussite d’une mission vous permettra d’obtenir des récompenses comme l’un des 160 fragments d'artefact, des items et équipements uniques ou des clefs pour ouvrir des époques dissimulées.

Visibles sur la carte du temps, la plupart des époques disposent de plusieurs portails temporels. Ceux-ci permettent de dévier de la ligne du temps et de découvrir de nouveaux endroits et époques. Sachant que la trame principale utilise moins de la moitié de la carte, il vous restera de nombreux lieux à parcourir après avoir goûté à la fin du jeu. Notons d’ailleurs que ces lieux annexes jouissent de particularités parfois plus intéressantes que les principaux. Pour vous mettre l’eau à la bouche sans en dévoiler trop, les steppes d’Archylte sont cette fois peuplées par des autochtones. Grâce à la technologie de l’époque, ils utilisent un système permettant de contrôler la météo parmi quatre disponibles. L’avantage n’est pas que visuel, car le bestiaire des steppes changera du tout au tout tout comme son agressivité. Autre domaine temporel annexe : le casino Fortuna. Sorte de Gold Saucer malheureusement pauvre en contenu, vous pourrez vous y reposer en jouant aux machines à sous ou en faisant courir vos chocobos multicolores et en pariant sur les courses.
Ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres, montrant l’intérêt de sortir des clous et d’explorer des époques connectées entre elles. Sachez d’ailleurs que changer l’une peut modifier certaines particularités d’autres, les relations de cause à effet pouvant déverrouiller des lieux et possibilités autrefois inaccessibles.

source - 328664 source - 339607 source - 339605

Les choses qui fâchent

Nous ne pouvons terminer ce test sans évoquer les données qui ont été largement conspuées. D’abord, le premier test paru de Final Fantasy XIII-2 hurlait au scandale sur la fin du jeu, qui se termine par un « à suivre ». Profitons de l’instant pour vous donner un conseil, celui de ne jamais prendre pour argent comptant les plus rapides tests d’un RPG à multiple fins, tant il faut passer d’heures sur le jeu pour bien assimiler tout ce qu'il a à proposer. Effectivement, la fin du jeu suppose une suite. Cependant, un arc se referme bel et bien lors de la dernière cinématique du jeu et un chapitre se clôt. Après celle-ci, une sorte d’épilogue vient s’ajouter et suggère quelque chose d’encore plus gros, et donc un probable Final Fantasy XIII-3.

Plutôt que de prendre XIII-2 pour ce qu’il n’est pas, prenons le pour ce qu’il est : La quête de Noël et Serah. Il existe plusieurs fins et donc plusieurs alternatives de suites, mais le véritable rideau se referme très bien sur l’aventure. Bien entendu, vous serez comme nous frustrés d’être appâté par un coup de théâtre, dans l’attente d’une suite qui ne se trouve pas sur le jeu original. Mais au final, si le monde de Fabula Nova Crystalis réussit le pari d’offrir une série de RPG de qualité, pourquoi s’en plaindre puisque le contenu et la durée de vie sont au rendez-vous à chaque opus? Il reste à espérer que Final Fantasy XIII-3 ne tarde pas trop.

La seconde donnée concerne les DLC. Une poignée d’époques de la trame du temps et de fonctionnalités du casino sont bloquées, et l’on sait maintenant que ces emplacements sont réservés pour une série de contenus téléchargeables… moyennant rétribution, bien évidemment. Même si cela ne concerne pas de choses indispensables, il est toujours énervant de voir que les développeurs ont prévu dans la conception du titre des contenus additionnels payant. Rien ne nous oblige à passer à la caisse, mais nous souhaitons une nouvelle fois pousser un coup de gueule contre cette amputation de fonctionnalités, aussi minimes soient elles, pour permettre à des revendeurs de bénéficier de bonus de pré-commandes, quand ce n’est tout simplement pas pour obtenir de l’argent supplémentaire sur le dos des consommateurs. Si cela n’entache pas la valeur intrinsèque de Final Fantasy XIII-2, il fallait que ce soit dit.

Enfin, terminons ce tour des choses avec la musique du jeu, à propos de laquelle tout le monde s’accorde sur la déception des choix de Square Enix dans ce domaine. L’éditeur se plante assez rarement, mais ici la profusion de J-pop formatée insérée de manière maladroite gâche l’ambiance de la plupart des scènes. Pire, les morceaux plus traditionnels font vraiment « musique d’ascenseur », semblant plus présents pour combler l’espace sonore que pour lui apporter une dimension supplémentaire. Une OST à oublier, malgré les collectors alléchants que vous pourrez trouver chez vos revendeurs .


Note finale
8 / 10
Comme le crierait William Wallace : Liberté ! Qu’elle soit narrative, temporelle, physique, d’évolution, de point de vue ou encore d’expérience, XIII-2 s’est emparé du défaut de son aîné pour créer un titre à contre-sens. Une véritable suite qui, malgré ses défauts, est une réussite qui nous laisse parfois avec l’idée que ce titre est ce que Final Fantasy XIII aurait dû être.
On a aimé
  • Liberté totale
  • La structure complexe et intéressante de l’histoire
  • Le côté Pokemon
  • Les courses de Chocobo
  • Le contenu annexe généreux
On n'a pas aimé
  • Les PNJ de Fortuna, véritables VRP des futurs contenus téléchargeables payants…
  • Trame principale trop facile et trop courte
  • Le teasing de fin
  • L’une des pires OST de la saga
On s'en tape
  • Conseil : Economisez vos Artefact Primitifs pour les moments où ils seront obligatoires
  • À peu de choses près, on jurerait que Noël est un hommage aux 10vans de Kingdom Hearts
Test de Final Fantasy XIII-2
Par mardi 21 février 2012 à 18h36
  • Bon test, j'aurais mis la même note, et je suis globalement d'accord avec ce qui est dit, malgré deux ou trois choses:
    - se perdre dans FF XIII-2, c'est quand même vachement difficile
    - "25 heures en ligne droite, soit un tiers du précédent opus" En ligne droite, FF XIII faisait 40 heures, donc celui-ci en fait plus de la moitié. Faut pas pousser. :geek:
    - La fin est énorme (mais là, je comprends parfaitement qu'on puisse penser le contraire).
    il y a 2 années
    • Marvel vs Capcom 3 - Viewtiful Joe - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Arthur - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Zero - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Dormammu - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Morrigan - Débloqué le 24 avril 2011
  • @shaoran

    - Un monde libre ne veut pas forcément dire dans lequel tu te perd ;)
    Puis la liberté est vraiment poussée dans tous les sens plutôt que dans une seule direction.

    - Ha bah, moi j'ai fini FFXIII en 70H et XIII-2 en moins de 25H :geek:
    Cela dit l'essentiel est là. XIII possède une trame plus longue, mais le contenu annexe de XIII-2 est colossale (Moi je préfere comme ça, en fait :) )

    - Comme toi, j'ai adoré la fin. L'histoire est terminée mais va sur autre chose qui s'annonce épique. Géant !
    Mais la frustration du cliffanger ne plait pas à grand monde en fait, donc ça reste un point négatif, que je souligne cependant non pénalisant pour l'experience que propose le jeu ;)
    il y a 2 années
    • Little Big Planet (Challenge) - Vainqueur du concours Livegen de création de niveau sur Little Big Planet - Débloqué le 21 janvier 2009
    • New Mario Bros Wii - New Mario Bros Wii - Débloqué le 06 avril 2010
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 23 juin 2008
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 26 septembre 2007
    • Playstation 3 - Utilisateur de Playstation 3 - Débloqué le 09 octobre 2007
  • @mookie

    - "l’agencement tentaculaire peut parfois vite vous faire tourner la tête. [...] Vous allez aimer vous perdre dans Final Fantasy XIII-2"
    C'est de toi, cher ami. Ou tu as pris un nègre? :geek:

    - Je te crois, mais j'ai l'impression que tu compares deux choses qui ne sont pas comparables: un jeu fait en ligne droite, et un autre qui ne l'est pas. Car j'imagine que dans tes 70 heures de FF XIII, il y a pas mal d'annexes. OU ALORS, tu t'es perdu en allant ouvrir un coffre, ce qui me parait assez peu probable.

    - Effectivement, la fin va diviser énormément. Personne n'aura raison ici, tout est une question de ressenti. Personnelement, comme je l'ai déjà dit ailleurs, je considère cette fin comme un point fort du jeu à part entière. ;)
    il y a 2 années
    • Marvel vs Capcom 3 - Viewtiful Joe - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Arthur - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Zero - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Dormammu - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Morrigan - Débloqué le 24 avril 2011
  • @shaoran

    - Sans vouloir spoiler, ose me dire que tu t'est pas paumé dans "la grande ville" :geek:
    D'ordre général, avant d'avoir une carte on va vraiment à tatons dans les dédales et on ne sait pas vraiment où l'on va. Mais c'est ça qui est bien, car on sent une véritable exploration à chaque nouveaux lieux :)

    - Maintenant que j'y pense, j'ai passé pas mal de temps dans la steppes d'archylte du XIII avant d'aller chatouiller le boss de fin.
    Mais bon, c'est très comparable au contraire.
    La trame principale du XIII bouffe est le noyau le plus chronophage de FFXIII, alors que c'est la partie annexe qui est la plus importante sur XIII-2. Les missions, artefacts, chasse aux animaux, paradoxes, lieux annexes, ect... Je trouve la formule de XIII-2 bien plus intéréssante que le précédent. Mais ce n'est qu'un avis personel, bien entendu :)

    - Egalement, d'où mes éloges sur le scénario et ma recommandation de prendre XIII-2 pour ce qu'il est, et non pour ce qu'il n'est pas (La probable continuité de Fabula Nova Crystalis, qu'on sait depuis des lustres comme étant un univers gigantesque ^__^ )

    - Edit à 21h05 : Cela dit, je peut comprendre que les Cliffangers énervent les gens.
    Mais bon, si les gens arrivent à les supporter dans Games of Thrones, pourquoi pas là ? :geek:
    il y a 2 années
    • Little Big Planet (Challenge) - Vainqueur du concours Livegen de création de niveau sur Little Big Planet - Débloqué le 21 janvier 2009
    • New Mario Bros Wii - New Mario Bros Wii - Débloqué le 06 avril 2010
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 23 juin 2008
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 26 septembre 2007
    • Playstation 3 - Utilisateur de Playstation 3 - Débloqué le 09 octobre 2007
  • @Mookie
    La fin ferme une boucle et va sur une autre boucle. Qui sera plus ou moins la même (probablement et paradoxalement. Tout porte à le croire en tout cas). C'est un peu très compliqué à expliquer et j'ai pas envie de spoiler mais j'ai eu à aucun moment l'impression que le jeu réclamait une suite, vu qu'elle est dès le départ à l'interieur du jeu lui-même.
    il y a 2 années
  • - Je te l'accorde pour ce qui est de la fameuse ville (du moins lors du premier passage, surtout qu'on est sans cesse interrompus). Le reste, je trouve que ça va.

    - Bon, tu trouves ça comparable, moi non, je pense qu'il est inutile de débattre sur ce point plus longtemps. ;)

    - Voilà, on se quitte sur une bonne note. J'arrête de la ramener. ^^

    - Edit à 21h29 : @mookie
    il y a 2 années
    • Marvel vs Capcom 3 - Viewtiful Joe - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Arthur - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Zero - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Dormammu - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Morrigan - Débloqué le 24 avril 2011
  • @usul
    Toutafé :)
    Cependant, l'ouverture vers quelque chose d'autre est une pratique peu courante dans un RPG, surtout dans un Final Fantasy. Mais il ne faut pas se cantonner au "teasing de fin" mis en point négatif et plutot lire l'enssemble du texte ecrit à ce sujet. 99% des tests sur la toile hurlais limite au scandale quant à cette fin. Etant donné le ramdam - que je juge putassier - sur le sujet, il m'a semblé important de clarifier les choses.
    Je le redit : j'estime que le scénario est extremment intélligent, original pour le genre et surtout millimetré au poil de derche. Maintenant, teaser une suite plus que probable, c'est une métode de petit commerçant. Ca ne m'a jamais dérangé dans les MGS donc là non plus, mais beaucoup n'apprécient pas le procédé, malgré le nerf scénaristique correctement clos ;)

    @shaoran
    <;3

    - Edit à 22h31 : Damn ! Je voulais mettre ce smiley : :love: :geek:
    il y a 2 années
    • Little Big Planet (Challenge) - Vainqueur du concours Livegen de création de niveau sur Little Big Planet - Débloqué le 21 janvier 2009
    • New Mario Bros Wii - New Mario Bros Wii - Débloqué le 06 avril 2010
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 23 juin 2008
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 26 septembre 2007
    • Playstation 3 - Utilisateur de Playstation 3 - Débloqué le 09 octobre 2007
  • 8/10 et je lis " Trame principale trop facile et trop courte " et "L’une des pires OST de la saga", rien que pour ça je virerais 2 poins pour ça passe en 6/10.

    Même si l'idée de faire de faire une suite partait d'une bonne idée commerciale, Squix se casse les dents encore plus fort que lors de FX-2. Déjà parce que la fin du XIII ne demandait pas de suite (nous avions déjà bien du mal à nous remettre de ce calvaire), ensuite parce que l'idée de voyage temporel aurait pu être utilisée à meilleur escient dans un opus original (vouloir nous faire oublier les retards des FF à grand renfort de suites brinquebalantes, ça va cinq minutes).
    Je vais donc terminer en faisant court, cet opus tout en étant sympathique n'a rien d'un jeu complet, c'est une suite implémentée qui aurait du être (si SQ avait eu le temps) intégrée à FFXIII. Même si l'on a du plaisir à y jouer, on ne peux oublier qu'il est un bouche trou en attendant Final Fantasy Versus XIII.
    Dans les bonnes idées (loin d'être innovantes et copiées sur les MMO tels les pets et autres quêtes annexes), je retiendrais seulement les combats cinématiques qui apportent un point d'immersion.
    Et que dire des fins multiples qui n'auront pas demandé beaucoup de job aux développeurs (c'est un tissu usé et élimé depuis maintenant des années sur les consoles, il n'y a que Square Enix et sa direction actuelle pour prendre les joueurs pour des noobs incapables de se rendre compte de la baisse de qualité de leurs jeux).
    La finalité sera de se demander si l'on doit s'attendre à continuer dans du réel casual ("youpi, 25-30 heures de jeu, 50 heures, quêtes annexes comprises";), ou bien si c'est juste un passage à vide, perso c'est la seconde solution que j'espère, il suffit de toucher le fond pour remonter.

    Bref, je n'ai pas détesté ce FF, il m'a juste semblé inutile.
    il y a 2 années
    • Devil May Cry - Demon Slayer - Débloqué le 25 mars 2008
    • God of War : Chains of Olympus - Kratos - Débloqué le 14 avril 2008
    • Metal Gear Solid 4 - Old Snake - Débloqué le 25 juin 2008
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 25 juin 2008
    • FF XIII - Lightning - Débloqué le 20 novembre 2010
  • Merci pour ce test, plutôt à contre courant de ce qui se dit sur le jeu ailleurs sur la toile.
    Ça donne envie de se faire une idée par soi même. ;)

    @rukia:
    Il ya une basse de qualité dans les FF (et les prods squareE en général) depuis des années maintenant. Il faut juste se faire à l'idée que FinalFantasy n'est plus LA référence en la matière.
    Je pense que si ces jeux ne s’appelaient pas FF il ne déclencheraient pas autant les passions, ni dans un sens ni dans un autre.
    il y a 2 années
    • Défenseur open-source - Utilisateur de Linux - Débloqué le 05 septembre 2008
    • Night Watch - We fight in the shade ! - Débloqué le 21 juillet 2009
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 09 janvier 2011
  • @herbette Oui, c'est très vrai que des lors qu'on parle de cette licence, la passionaria s'emballe. ^^"
    il y a 2 années
    • Devil May Cry - Demon Slayer - Débloqué le 25 mars 2008
    • God of War : Chains of Olympus - Kratos - Débloqué le 14 avril 2008
    • Metal Gear Solid 4 - Old Snake - Débloqué le 25 juin 2008
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 25 juin 2008
    • FF XIII - Lightning - Débloqué le 20 novembre 2010
  • @rukia
    C'est très rare que des I.P. aussi endurantes dans le temps ne sacrifient pas un peu de leur intégrité sous l'autel de la masse. Final Fantasy est de plus en plus accessible, et ça n'ira qu'en grandissant.
    Même Metal Gear n'y à pas coupé dans le quatrième opus. Mario également au fil des années. Pareil pour d'autres...
    Dommage pour les nostalgiques, tant mieux pour les nouveaux venus ! Mais objectivement ça n'entache pas les qualités du titre, sauf pour les joueurs exigents bien entendu.
    En tant que prétresse du RPG, je m'attendais à ce que ce point te mette en rage :geek:

    Par contre, tu me rapel que j'ai oublié de mentionner les cinématiques intéractives.
    M'enfin, il n'y en à que 5, bordel ! 5 petites Action Machin dans tout le jeu O_o
    Dans le genre "ajout de dernière mùinute", respect...
    Mais si c'est anecdotique, c'est vrai que c'est sympa et aurais mérité d'être approfondis.
    il y a 2 années
    • Little Big Planet (Challenge) - Vainqueur du concours Livegen de création de niveau sur Little Big Planet - Débloqué le 21 janvier 2009
    • New Mario Bros Wii - New Mario Bros Wii - Débloqué le 06 avril 2010
    • Metal Gear Solid - Solid Snake - Débloqué le 23 juin 2008
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 26 septembre 2007
    • Playstation 3 - Utilisateur de Playstation 3 - Débloqué le 09 octobre 2007
  • J'avais mis pas loin de 40h pour terminer le jeu, mais c'est probablement dû au fait que je l'ai fait en Japonais à sa sortie!

    Je trouve que c'était assez simple de se perdre, du moins quand on comprenait pas tout ce qui se passait et la fin m'a laissé sur ma faim. Espérons une conclusion nette et précise dans les mois à venir.
    il y a 2 années
Vous ne pouvez plus poster de commentaire